Combien coûtent les frais bancaires pour un rachat de crédit immobilier ?

Le rachat de crédit est devenu une référence et a inscrit, pourrait-on dire, son nom au panthéon des solutions financières. De par la grande latitude de son offre et des biens ou services concernés, le rachat de crédit fait office de réponse évidente à bien des situations, même difficiles.

L’un des rachats de crédit le plus intéressant est certainement le rachat de crédit immobilier, car il vous permet d’accéder à la propriété tout en rachetant vos autres prêts. Pareillement, il peut aussi représenter un crédit plus intéressant et moins cher du fait de son taux attractif.

Cependant, il faudra aussi compter avec des frais, si le rachat de crédit vous permet de racheter vos anciens crédits, la résiliation tout comme la conception d’un crédit, fût-il nouveau, nécessitera des frais. Alors, quels sont concrètement ces frais et remettent-ils en question l’aspect avantageux du rachat de crédit immobilier?

Des frais … à relativiser

Lorsque vous souscrivez un rachat de crédit immobilier, que ce soit pour bénéficier d’un meilleur taux ou pour rassembler vos anciens crédits, vous opérez une résiliation de votre ou vos anciens crédits.

Ceci sous-entend également que vous allez monter un nouveau prêt, dans ces cas précis vous pourriez être amené à régler divers frais. Pareillement, un rachat de crédit immobilier fera peut-être intervenir une nouvelle hypothèque, pouvant également occasionner des frais.

On distingue généralement les types de frais suivants :

  1. Les frais de dossier : Lors de l’établissement d’un rachat de crédit, des frais de dossier vous seront facturés par la banque ou l’organisme de crédit dans le cadre du nouveau contrat de prêt.
  2. Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) : Ces indemnités interviennent lors de la résiliation des précédents contrats de prêts, ils vous seront ponctionnés par les banques émettrices des anciens crédits. Le montant de ces IRA ne peut excéder 3% du capital qu’il vous resterait à rembourser.
  3. Les frais de garantie: Dans le cas d’un prêt immobilier avec hypothèque précédemment contracté, vous devrez renouveler la garantie pour le rachat de crédit immobilier. Ceci suppose donc des frais pour lever l’ancienne hypothèque et contracter la nouvelle. Là aussi, la limite est fixée à 1,5% du capital.

Sachez cependant malgré ces frais, que le rachat de crédit reste le plus souvent plus avantageux.

  • L’un des premiers éléments est que ces frais sont la plupart du temps intégrés au rachat et donc remboursables sur les mensualités.
  • Pareillement, la diminution mécanique des mensualités (jusqu’60% parfois) et les taux plus attractifs rendent le prêt sur le long terme plus avantageux. A l’aide des simulations internet vous pourrez vous faire une idée précise et constater les avantages.
  • Vous n’êtes plus asphyxié par les différents crédits et leur taux, la visibilité de votre gestion financière est bien plus évidente. L’avantage n’est pas donc uniquement financier, vous bénéficiez de plus de confort et d’une meilleur gestion de votre budget.

Enfin, sachez que le rachat de crédit immobilier est l’occasion pour de nombreux foyers d’accéder enfin à l’immobilier et de se voir accorder un nouveau prêt malgré de précédents engagements.

Vous achetez donc votre maison tout en assumant vos anciens crédits,e t ce avec une seule mensualité et un seul taux. Faites le calcul entre les deux, mais le résultat devrait souvent donner le rachat de crédit gagnant face à plusieurs crédits.