Comment faire quand la banque ne veut pas faire un rachat de crédit ?

Racheter ses crédits est devenu aujourd’hui l’une des solutions préférées en matière de crédit. Son offre ouverte et sujette à plusieurs postes de financements rend le rachat de crédits fort attractif. Il en est d’ailleurs de même au vu des avantages certains sur votre budget.

Le rachat de crédit permet de racheter, tout en les rassemblant, vos anciens crédits. Il en résulte donc une seule mensualité à laquelle s’applique un seul taux. Cette opération devient alors fort intéressante car vous n’avez plus à subir les différents échéanciers, des différents taux, et vous pouvez ainsi mieux gérer votre budget et surtout réduire votre endettement.

Beaucoup font appel au rachat de crédit dans l’espérance de voir leurs dettes s’amoindrir, d’autres l’utilisent pour accéder à l’immobilier ou afin de bénéficier de baisse du marché. Dans tous ces cas de figure, le rachat de crédit vous permet d’optimiser vos solutions de prêt et ce, en sécurité.

Mais pouvons-nous tous en bénéficier, que faire en cas de refus d’un rachat de crédit, existe-t-il des solutions alternatives ou comment atteindre les exigences requises pour se le voir accordé ?


  • Le rachat de crédit est  une solution qui peut être adaptée à de nombreuses situations et est souvent l’un des derniers remparts au surendettement. Cependant, il existe des cas dans lesquels le rachat de crédit pourrait vous être refusé

* Le fichage FICP : C’est la raison principale d’un refus de rachat de crédit. Ceci est compréhensible quand on sait que le rachat de crédits est un crédit avanat tout et qu’il doit être remboursé.  Si vous êtes fiché FICP, c’est pour la banque l’évidence que vous ne pourrez honorer votre crédit, c’est donc un risque qu’elle ne prendra pas. Il vous faudra donc rétablir au plus vite votre situation bancaire. Le fichage levé, vous devriez pouvoir prétendre de nouveau au rachat de crédit.

*Un endettement trop important : Si votre taux d’endettement est prépondérant et qu’il atteint près de 70% , il vous sera difficile de racheter vos crédits, vos provisions étant insuffisantes pour honorer les remboursements même réduits.

*Vous ne remplissiez pas les exigences de la banque. Chaque banque applique ses propres critères dans la constitution du prêt et sera libre d’accepter ou pas votre requête.

  • Ainsi dans le cas d’un refus par une banque vous êtes à votre tour libre de faire votre demande dans d’autres établissement qui accepteront peut-être. Le marché du rachat de crédit est très étendu et l’offre est diversifiée, vous pourrez donc sûrement trouver votre bonheur en faisant ainsi jouer la concurrence. Vous pouvez donc trouver des solutions :

*Faites des simulations. La simulation du rachat de crédit sur internet peut vous permettre d’évaluer concrètement les retombées du nouveau prêt à partir de votre situation. Cela vous permettra de faire le tri ,choisir le meilleur organisme et de même éviter de faire des demandes inutiles auprès de banques dont vous ne pourrez remplir les exigences.

*Multiplier les demandes : les organismes sont très nombreux et votre dossier pourra être accepté par l’un d’entre eux.

*Faites-vous aider : Un courtier ou IOB est très utile dans les négociations avec la banque et dans la constituion d’un dossier. Il pourra peut-être faire pencher la balance de votre côté. Certains sont même spécialisés dans le rachat de crédit refusé.

*Enfin, dans le cas d’un prêt immobilier, une hypothèque pourra être une garantie suffisante pour la banque afin de vous délivrer un rachat de crédit.

Le refus d’un rachat de crédit est assez rare vu l’ouverture de son offre, cependant quelques raison pourront amener une banque à ne pas vous l’accorder, dans le cas d’un fichage à la banque de France par exemple.

Outre cet exemple extrême, les autres raisons d’un refus pourront être révisées de par l’aide d’un courtier ou encore par le biais de la concurrence. Le refus d’une banque peut rimer avec l’acceptation d’une autre.