Faire une fausse déclaration ?… Quelles pourraient être les conséquences?

Pour obtenir un crédit, certains envisagent de fabriquer des documents, de les falsifier, ou de faire une fausse déclaration. Toujours est-il que comme dans toute institution la fraude est sanctionnée, et les banques sont loin de faire exception à cette règle envers les fraudeurs. Selon les dires de certaines personnes, les banques ne vérifient pas les papiers que l’on envoie pour faire une demande de crédit.

Voilà qui est scrupuleusement faux car les documents que vous envoyez sont minutieusement  étudiés. C’est quand-même le propre du métier de banquier de vérifier que son client pourra rembourser le crédit accordé !

Toutefois, une situation particulière peut vous conduire à envisager de faire de fausses déclarations pour demander un crédit . La réponse est très simple : quels que soient votre alibi ou votre raison la fraude n’est pas la solution et surtout, elle est à éviter.

Cas souvent rencontrés sont :

  • Prendre un crédit mais sans déclarer son ami(e)/conjoint(e).

La question à se poser est plutôt pourquoi ne pas la faire apparaître !? En effet, si vous faites une demande de crédit avec 2 salaires (au lieu d’un) votre dossier a plus de chance d’être accepté. Par ailleurs lorsque vous décrivez votre situation familiale vous allez donc faire une fausse déclaration avec les risques que cela entraîne.

  • Votre banquier vous demande vos relevés de compte sur les 3 dernier mois alors que vous avez fait une demande de crédit pour faire des travaux, par exemple.

Dans la grande majorité des cas les établissements financiers ne demandent pas les relevés de compte. Toutefois, si le cas se présente, c’est certainement que la personne qui a étudié votre dossier a eu un doute sur votre budget et qu’elle veut vérifier votre endettement réel. Elle tente juste de s’assurer que vous lui avez bien fournie toutes les informations sans essayer de les modifier.

En cas de pépin, les conséquences de votre acte pourraient vous coûter bien plus cher que vous ne l’imaginez; cela serait considéré comme « faux, usage de faux ». Et contrairement à ce que vous pensiez votre banquier peut porter plainte. Par ailleurs si vous réalisez de faux documents, cette tentative d’escroquerie va également vous porter un autre préjudice: vous serez fiché comme fraudeur et cela risque de vous poursuivre un bon bout de temps. Pas de prêt immobilier, pas de crédit voiture. Le jeu n’en vaut vraiment pas la chandelle !

Un conseil : le plus simple serait d’essayer d’en parler avec votre banquier, il pourra vous aider  à trouver une solution ou même le faire avec plusieurs maisons de crédit afin de comparer et de choisir la meilleure solution.