Quelles conditions faut-il pour racheter ses crédits ?

Comme tout un chacun, vous aspirez sûrement à consommer. Et cela va de soi, dans une société dite de consommation, voire de consommation de masse. Le contraire aurait été un comble !

En effet, il semble normal de pouvoir accéder à un logement, faire l’acquisition d’un véhicule, vouloir financer des vacances ou des projets professionnels ou personnels.

Pour cela, il y a bien évidemment le crédit. Ce prêt ,consenti par les établissements bancaires ou autres organismes financiers permet à nombreux d’entre nous de pouvoir accéder à la consommation et de voir ainsi son pouvoir d’achat augmenter.

Mais souvent, il faut, en fonction des besoins et des différents domaines de consommation, souscrire à différents crédits. Au final, l’on se retrouve parfois avec quatre à cinq traites à payer. C’est donc quatre à cinq échéanciers, mensualités et taux différents.

Difficile donc de s’y retrouver et surtout difficile de se dire qu’il faille adresser à chaque créancier un remboursement dont le taux varie d’un crédit à l’autre.

C’est pourquoi, et ce n’est finalement pas une surprise, que s’est développé le rachat de crédit.

Imaginez un instant que vous regroupez tous vos crédits en un seul: cela implique que vous n’êtes plus « harcelé » continuellement par les différents créanciers et leurs courriers qui inondent votre boîte aux lettres, que vous vous retrouvez face à un seul interlocuteur, mais aussi et surtout que vous ne payez qu’une seule mensualité avec un seul taux souvent plus intéressant.

On y voit tout de suite plus clair et nos finances aussi. L’offre de rachat de crédit est donc alléchante mais qui peut y avoir droit et que faut-il faire pour y prétendre ?

Le rachat de crédit est ouvert à tous et c’est, là encore, un de ses nombreux avantages. Particulier, entreprise; salarié; fonctionnaire; libéral;  tout un chacun peut se voir proposer l’option du rachat de crédit à condition toutefois de répondre aux exigences requises par les établissements délivrant ce crédit unique.

La première étape est souvent une simulation par internet qui vous donnera un ordre d’idées et vous permettra de comparer et faire le meilleur choix pour votre demande de rachat de crédit. Ensuite il faudra constituer un dossier et fournir différents justificatifs :

Dans tous les cas il vous sera demandé de soumettre dans votre dossier:

  • les pièces concernant votre état civil ( passeport, justificatif de domicile, livret de famille, contrat de mariage …)
  • les pièces relatives à votre situation contractuelle et vos diverses charges ( les trois derniers bulletins de salaire, le contrat de travail, le dernier avis d’imposition et votes revenus non salariés…)
  • les pièces justifiant votre taux d’endettement ( les trois derniers relevés bancaires, prêts et crédits en cours …)
  • enfin celles concernant votre situation immobilière (les trois dernières quittances de loyer pour les locataires, l’acte d’achat de votre bien immobilier pour les propriétaires)


Une fois ceci accompli, l’établissement étudiera votre dossier et vous proposera la meilleure des solutions sous réserve d’acceptation de votre requête de rachat de crédit.

Ainsi, selon toute vraisemblance, le rachat de crédit vous permettra non seulement :

  • de rassembler vos crédits en un seul à un taux plus intéressant
  • de réduire le coût de vos mensualités (jusqu’à 60% dans certains cas) rendant le rachat de crédit d’autant plus attractif
  • de réduire de façon substantielle votre taux d’endettement.


Au final, avec le rachat de crédit, vous êtes gagnants car vous bénéficiez d’une meilleure visibilité, vous pouvez mieux gérer votre budget, vous réduisez vos frais, vous évitez d’approcher le surendettement et surtout vous vous octroyez plus de marge de manoeuvre pour consommer en libérant du pouvoir d’achat.


Ainsi, si vous avez multiplié les crédits ou que vous voudriez retrouvez plus de sérénité dans la gestion de votre budget, pensez sérieusement au rachat de crédit car il pourrait être une solution efficace pour le plus grand nombre – non seulement pour se protéger du surendettement mais aussi afin de s’ouvrir un peu plus les portes de la consommation.